Vacances estivales à la montagne : pourquoi opter pour la location saisonnière ?

La réussite des vacances dépend en grande partie du choix de l’hébergement. Pour des vacances en montagnes, vous avez le choix entre différents types d’hébergement, hôtel, studio ou appartement. Si vous aspirez à une certaine autonomie et à une ambiance conviviale, la location saisonnière constitue la meilleure option pour un séjour estival à la montagne. 

Séjour à la montagne en été : les atouts de la location saisonnière 

Aujourd’hui, la location été montagne de chalet et autres logements de particuliers a le vent en poupe auprès des vacanciers. La location saisonnière fait partie des modalités les plus prisées du fait de ses multiples avantages. Côté financier, les locations saisonnières sont beaucoup plus abordables qu’un hôtel tout en offrant un confort équivalent, voire supérieur. Munie de cuisine, cette forme d’hébergement donne la possibilité de préparer soi-même les repas, de manger à l’heure que l’on souhaite et ainsi d’éviter de se ruiner en restauration. Elle permet aussi à la famille de garder une certaine autonomie. L’intimité familiale est préservée puisque comme à la maison, les locataires sont les seuls occupants et cela évite ainsi la promiscuité. Cette formule offre la possibilité de choisir les prestations incluse dans la location : un jardin avec ou sans piscine, des appareils électroménagers pour concocter de petits plats pour toute la famille, un spa, un ascenseur, le WiFi, etc. Pour les familles avec de jeunes enfants, les locations saisonnières prévoient les équipements adaptés comme les chaises hautes, les berceaux ou les tables à langer. Les animaux de compagnies sont même les bienvenus dans certains cas. 

Comment effectuer une réservation pour une location saisonnière ? 

Comme tous les hébergements proposés à la montagne pour les vacances estivales, la location saisonnière requiert elle aussi une réservation pour éviter les mauvaises surprises. Similaire à toute location, cette forme d’hébergement, même de courte durée, doit suivre des règles précises définies dans le contrat conclu entre le loueur et les locataires. La location saisonnière peut être conclue entre particuliers, mais aussi par l’intermédiaire d’une agence immobilière. Dans tous les cas, avant la signature du contrat, le futur locataire doit avoir connaissance du logement. Il incombe alors au loueur de lui faire parvenir un descriptif complet du logement, situation, aménagement, équipements disponibles, etc. avec les conditions financières de location bien sûr. Comme la loi ne prévoit pas de textes pour fixer le montant de la location saisonnière, le propriétaire est en mesure de demander le prix qu’il juge adapté. Le locataire doit cependant faire attention sur certains frais cachés comme l’électricité ou la connexion internet. Pour confirmer une réservation, le propriétaire peut demander une avance. Si le logement et loué par l’intermédiaire d’un agent immobilier, l’avance devra être inférieur ou égale au quart du prix de la location et ne peut être réclamée plus de six mois à l’avance. Le reste du prix de la location ne peut pas être exigé un mois avant l’entrée des locataires dans les lieux. Pour ce qui est d’une réservation auprès du propriétaire, aucune règle n’est établie. Si le locataire renonce à la location, il doit payer la totalité du prix. Si au contraire, c’est le propriétaire qui se désiste, le locataire peut demander en plus de l’acompte, des dommages et intérêts.