Contenu

Observations et analyses par carreaux

publié le 5 octobre 2011 (modifié le 17 octobre 2011)

La dernière production fait le point sur l’utilisation du carroyage au service de l’observation. Le carroyage est simple et pratique.
Ces deux arguments sont sans doute les raisons par lesquelles on constate aujourd’hui un retour de son utilisation pour alimenter les diagnostics de territoire. La multiplication
des données mobilisables localement explique également le
besoin de trouver des méthodes de production et d’affichage d’analyses complexes.
Enfin, depuis de début de l’année 2011, l’Insee met à disposition pour la première fois des informations de population sur un carroyage. Cet élément nouveau risque d’entrainer un regain d’intérêt pour l’utilisation du carreau comme maille de référence de l’observation des territoires.

Ce document propose bien sûr des explications, des définitions et revient sur les principales méthodes géo-statistiques. Il propose surtout des cas d’utilisation permettant une meilleure appropriation de cette technique (lien)

Deux documents de synthèse sont également disponibles en même temps pour aborder le sujet de façon plus concrète. Ces "4 pages" sont produits en partenariat avec l’agence d’urbanisme de la région du Havre et de l’estuaire de la Seine pour le premier et la communauté d’agglomération du Grand Avignon pour le second. (lien)